Masayuki Shibuya chez Clandé

Masayuki Shibuya – Chef de Clandé

Le Clandé a fait peau neuve en septembre 2014. Dans une déco arty des années 70’/80’, composée d’objets chinés aux quatre coins du monde, le chef Masayuki Shibuya officie pour notre plus grand plaisir.

Lire la suite

Le Clandé a fait peau neuve en septembre 2014. Dans une déco arty des années 70’/80’, composée d’objets chinés aux quatre coins du monde, le chef Masayuki Shibuya officie pour notre plus grand plaisir.
Découverte d’un chef à la cuisine surprenante et créative.

 

D’où tenez-vous votre vocation pour la cuisine ?

Masayuki Shibuya. C’est une histoire de famille. Ma mère tient un restaurant au Japon et j’ai grandi au milieu des casseroles. J’ai toujours été attiré par la gastronomie et j’avais envie de mixer le meilleur des cultures culinaires japonaises et françaises. C’était donc une évidence de venir en France. J’ai travaillé auprès de grands chefs très différents comme Mauro Colagreco du Mirazur à Menton et Christophe Pelé de la Bigarrade à Paris.

 

Comment définissez-vous votre cuisine ?

M.S. Ma cuisine ne ressemble à aucune autre. J’adore travailler tout ce qui a trait au végétal, aux fleurs, aux feuilles et bien sûr aux fruits et légumes ! J’apporte une énorme dose d’improvisation dans ma cuisine. Elle se construit en fonction des produits que je trouve. Je marche au coup de cœur. Chaque matin, je sélectionne les meilleurs produits, je les étale devant moi et je compose. Ma cuisine est instinctive.

 

Quel est le concept du Clandé ?

M.S. Le Clandé remplace depuis bientôt un an le Clandestino, qui avait été ouvert 3 ans plus tôt. Le concept a été imaginé par Marcelo Joulia, architecte designer passionné de cuisine. L’idée était d’en faire un laboratoire d’architecte, un resto squat qui se déplacerait régulièrement dans un nouveau quartier de Paris. Le restaurant s’est finalement sédentarisé pour devenir le Clandé. L’esprit du lieu n’a pas changé : se réinventer chaque jour.

 

IMG_3665

 

Comment élaborez-vous votre carte ?

M.S. La carte évolue en gré de mes envies. Avant, nous proposions un menu unique qui changeait tous les jours. Depuis quelques semaines, on propose une carte avec 4 entrées, 4 plats et 4 desserts. Sa composition change radicalement tous les trois jours pour apporter de la nouveauté aux clients. Et chaque jour, j’adapte le menu selon les arrivages. Le soir, on propose un menu dégustation en 7 assiettes.

 

Pourquoi Castalie ?

M.S. Le concept Castalie nous a beaucoup plu car nous pouvons offrir aux clients une eau plate ou pétillante de qualité. Et puis nous voulions proposer quelque chose de différent. Ici, nous ne faisons rien comme les autres ! Alors pourquoi servir la même eau que vous pouvez trouver partout ailleurs ? ça n’aurait pas eu de sens. Et puis nos clients découvrent Castalie avec beaucoup d’enthousiasme. Ils adorent le concept, les bouteilles, la qualité, le goût neutre de l’eau.

 

Portrait chinois : si Castalie était un de vos plats ?

M.S. Je pense que Castalie irait bien avec les noix de Saint-Jacques crues, jus de fruit de la passion et betterave jaune. C’est un plat frais, léger et qui a du peps !

 

Pouvez-vous partager avec nous un de vos bons plans fournisseurs ?

M.S. Un de mes préférés est sans conteste Terroirs d’Avenir. J’y vais surtout pour les poissons et les fruits et les légumes. Ils fournissent plein de produits d’excellente qualité, comme récemment une mozzarella qui était délicieuse. Pour la viande, je travaille beaucoup avec Chef Market, spécialisé en viande ibérique.

Masayuki Shibuya chez Le Clandé

Site web
Page Facebook
8, rue Crozatier
75012 Paris
Tél : 09 80 68 08 08