Loyal

Maxime et Laurine Poutrel – Mangeurs au cœur engagé Que se passe-t-il chez Loyal Café Cantine ? On n’a vraiment pas la prétention d’avoir inventé quelque chose, c’est juste pour nous la manière logique de s’alimenter (locavore, frais, de saison) qu’on a appliquée à notre restaurant. Et c’est vrai qu’on est allés au bout, jusqu’à la décoration, . . .

Maxime et Laurine Poutrel – Mangeurs au cœur engagé

Que se passe-t-il chez Loyal Café Cantine ?

On n’a vraiment pas la prétention d’avoir inventé quelque chose, c’est juste pour nous la manière logique de s’alimenter (locavore, frais, de saison) qu’on a appliquée à notre restaurant. Et c’est vrai qu’on est allés au bout, jusqu’à la décoration, les matériaux, les producteurs, l’eau, le café… On avait envie de rendre cela accessible à un quartier d’affaires, sans avoir à traverser tout Paris.

Quelques exemples ?

On travaille avec la Ferme de Sigy pour tout ce qui est lait et crèmerie, avec l’Arbre à Café pour le Café, avec Bruno Petit pour le miel, un apiculteur qui est Place des fêtes à Paris, avec le comptoir du carreau (une halle de petits producteurs franciliens) pour les fruits et légumes, avec Castalie pour l’eau… Et on a gardé la même logique pour la décoration : uniquement du bois de hêtre français, des fauteuils bleus Maximum, moulés directement avec la perte sèche des déchets industriels, des aériums de la Green Factory aux murs… Notre démarche va au-delà de l’assiette.

Que trouve-t-on à la carte de Loyal ?

C’est une carte du midi uniquement, du lundi au vendredi, courte et changeante chaque jour, sur place et à emporter. Sur place, on a 2 entrées, 3 plats (poisson, viande et végétarien) et 2 desserts, travaillés chaque jour par notre chef Camille en fonction des arrivages. A emporter, l’offre est différente, mais on retrouve à chaque fois les éléments de la carte du restaurant. Par exemple, si un jour on retrouve à la carte un filet de merlu, alors à emporter on aura un sandwich aux rillettes de merlu frais, et ainsi de suite.

Comment faites-vous pour être aussi impliqués, sans venir de la restauration ?

C’est vrai qu’à part être des bons vivants, on ne vient pas du tout de ce monde ! J’étais dans la finance, ma sœur dans la mode, et on a eu envie de se lancer au même moment. Elle rentrait d’Australie, pleine d’idées, j’avais envie de changement, et j’ai dit banco. Et c’est un bonheur pour nous de faire travailler des petits artisans !

Pourquoi avez-vous choisi de travailler avec Castalie ?

C’était dans notre logique, on ne connaissait pas Castalie mais on savait qu’on voulait une eau filtrée, alors on s’est rencontrés et on a tout de suite eu un super contact. C’était évident pour nous, surtout qu’on a la chance d’avoir une eau excellente à Paris, qu’on veut minimiser au maximum les déchets, et puis que le produit est vraiment top.Ce qui est dingue, c’est que les gens sont super contents. On s’attendait à ce que certains nous demandent de l’eau minérale mais ça n’arrive jamais, même les femmes enceintes boivent l’eau Castalie, et ça c’est génial, ça veut dire que le message est en train de passer.

Et si Castalie était un plat ?

Ce serait un poulet croustillant et des patates douces. Mais ne me demandez pas pourquoi, je n’en ai absolument aucune idée !

 

Loyal
70 bis rue d’Amsterdam
75009 Paris

01 40 16 93 31